EHPAD Lauzerte

La vie d’Alca! Notre chat adorable placé à L’EHPAD pour aider les residents avec le Ronronatherapié.

Souvenez-vous, Alca!

Il y a un an, Alca, un jeune chat beige en quête d’amour humain a été placé en ehpad, à la structure de lauzerte, dans le cadre du projet “therapattes”. Aujourd’hui, nous faisons le bilan de ce placement, qui, nous pouvons le dire, est plutôt bien réussi!

Je me rappelle de son arrivée dans la structure. Alors que la salle est immense, remplie d’une trentaine de personnes, résidents et personnels soignants, notre Alca, dès la sortie de sa boite de transport s’est mis à déambuler autour de son nouveau petit monde, reniflant son nouvel environnement, se laissant aisément caresser, cajoler, allant jusqu’à monter sur les genoux de certains résidents. Je me rappelle de cette salle où certains semblaient s’être éveillés à la vue de l’animal curieux et affectueux à souhait. Je me suis dit que l’expérience était bonne à ressentir.

Après quelques semaines passées,  je suis allée voir Alca, curieuse de connaître comment l’adaptation s’est faite.

A l’accueil, on me dit : “Vous êtes venus pour Alca?” il nous tarde qu’il soit libéré de la section où il est, on a envie de le voir aussi…” Je me dis qu’il s’est fait des amis, c’est bon signe.

On me fait entrer dans la salle où se retrouvent les résidents, et je vois Alca qui trône sur une table, au milieu de la pièce. On me dit que c’est son lieu préféré. On me montre ses jouets préférés, ses endroits préférés, ses positions préférées. J’entends une résidente qui parle de “SON CHAT”. Elle balade une gamelle de croquettes au gré des déplacements de Alca. Elle pose la gamelle où se pose le chat. Ce dernier semble s’en amuser, et balade donc son humaine un peu partout dans la pièce. J’entends deux résidents qui parlent du “Chat”, sans trop savoir où il se trouve. Je me dis que l’interaction s’est faite. Je vois Alca parfaitement à l’aise au milieu de tout son nouveau monde, qu’il semble bien connaître maintenant. Un personnel soignant me prône la gentillesse d’Alca, elle, qui avoue ne pas être très fan des chats. Elle s’en étonne elle-même!

Je laisse l’animal qui me parait assez désintéressé de moi, et je quitte les lieux après lui avoir promis une prochaine visite.

Les mois ont passé, les confinements du covid aussi…et me voilà de retour à l’ehpad de Lauzerte pour voir Alca.

Je suis reçue par la tutrice principale de Alca. Nous discutons à l’extérieur de l’établissement, Alca n’étant pas rentré de sa ballade journalière. Nous faisons le point sur l’adaptation d’Alca, et au fil de la discussion, je me rends compte que ce sont bien les humains d’Alca qui se sont adaptés à lui, et non l’inverse!

On me parle des habitudes d’Alca qui sont devenus les rituels du personnel. Alca n’a jamais loupé une réunion de personnel du matin! Et il se permet de faire le pitre sur la table, alors que la réunion est des plus professionnelle!  On me parle de l’habitude qu’Alca a pris de se coucher sur le gilet d’un personnel.  Au bout du compte, on lui a offert le gilet. Il a également récupéré un manteau, par la même tactique!

Et que dire du directeur de l’établissement qui s’assoit sur le bord de sa chaise de bureau pour éviter de “déranger” Alca qui dort confortablement sur le fauteuil?

On me parle de résidents qui reçoivent régulièrement la visite de Alca pour la nuit. On s’interroge sur les choix d’Alca quant à ses visites. Tous les résidents n’en sont pas bénéficiaires. Et cela devient un jeu de se vanter d’avoir eu le chat pour la nuit! Je souris au récit de mon interlocutrice concernant un résident qui disait ignorer ou se trouvait Alca. Le résident avait relevé la couverture de son lit jusqu’à son nez, et on ne voyait plus que  les oreilles de Alca! Et que dire de ce résident qui, au moment de se coucher, refuse d’utiliser son lit, s’installant plutôt sur son fauteuil, pour éviter de déranger Alca qui s’est endormi, allongé de tout son long sur le lit… J’imagine le résident passer la nuit à regarder Alca dormir…

Alors que nous discutons, je vois Alca arriver de sa ballade. Je l’appelle, il s’approche de moi, mais stoppe a mi-chemin et fait demi-tour, comme s’il m’avait reconnu et qu’il avait peur que je ne le ramène avec moi. Sa tutrice me dit qu’il veut rentrer, elle se presse d’ouvrir la porte et Alca  s’engouffre dans le bâtiment, d’un pas sûr et lent. Je le vois alors maître de son lieu. Je me dis qu’il a bel et bien réussi à éduquer tous ses humains, au point qu’ils me semblent en être dépendants. Je le savais différent des autres chats, mais je ne lui avais pas vu un tel pouvoir!

Dernièrement, l’association a été contactée par l’Ehpad de Valence d’Agen. Ils souhaitent effectuer la même démarche que pour la structure de Lauzerte. J’apprends alors que les deux établissements sont gérés par le même directeur. Ce dernier semble souhaiter un autre “Alca” à Valence d’Agen. Je me dis que le défi va être dur à relever. J’ai tellement hâte de voir cette nouvelle expérience mise en place! Qui sera choisi pour “éduquer” les humains de Valence d’Agen? Quel sera la tactique de l’animal pour devenir le maître de son monde?

Comment les résidents de Valence vont réagir à l’arrivée de ce nouvel animal?
Nous le serons bientôt, j’espère…

Sylvie,
Gérante du programme Therapattes pour Chats du Quercy

Voici la vie d’Alca le premier chat placé sous notre programme Therapattes

Bonjour, comme promis je vous envoie quelques photos d’Alca. Il est adorable et il aime beaucoup les câlins. Une boule d’amour ce chatounet. A bientôt.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Visiteurs / Visitors:
Orrom Informatique - Conception Sites Web

Conception Sites Web
Orrom Informatique
Puy l'Eveque