Un chat à la maison : les bienfaits pour votre enfant

SAMSUNG
SAMSUNG

On tient à préciser qu’adopter un nouvel animal de compagnie est un choix qu’il faut méditer. Les chats vivent une quinzaine d’années et ont besoin d’amour pendant toute la durée de leur vie. Il faut aussi tenir compte de votre mode de vie : sera-t-il tout seule toute la journée ? Si oui, il faut mieux adopter 2 chatons ensemble. Qui s’en occupera pendant les vacances ? Avant que l’animal arrive chez vous, il faudra aussi bien expliquer à vos enfants que ce n’est pas un jouet et qu’il ne faut donc pas le prendre comme une peluche !

Bien malgré lui, le chat domestique peut jouer un rôle dans l’éducation de l’enfant. Le fait d’avoir un chat à la maison permet d’apprendre à prêter attention à l’autre, à prendre soin d’un animal, en lui donnant à manger et à boire, et en nettoyant sa litière. Un rôle que l’enfant appréciera de jouer ; cela le responsabilisera et lui donnera confiance en lui. Le petit peut même se muer en apprenti vétérinaire en brossant l’animal régulièrement pour que son pelage soit plus lisse et en contrôlant son état de santé avec des caresses (cela permet de s’assurer que l’animal n’est ni blessé ni porteur de parasites). En outre, contrairement au chien, le chat ne fait que ce dont il a envie. De quoi apprendre l’humilité et la patience à un enfant.

Enfant et chat : à chacun son espace !

kodiDès les années 30, Freud révélait l’influence positive du chat sur le comportement des enfants. Aujourd’hui, la démonstration n’est plus à faire. Pour le bon développement du chat et de l’enfant, des règles et des limites sont cependant nécessaires…

Une phase d’initiation réciproque

Votre chat doit amadouer votre enfant et vice versa ! D’un naturel calme, le chat supporte difficilement la brusquerie et le bruit des enfants. Il lui faut s’y adapter. De son côté, votre enfant doit comprendre que le chat est un être vivant qu’il faut respecter et traiter avec égard.

Apprenez la douceur à votre enfant

SAMSUNG
SAMSUNG

Il faut enseigner à votre enfant à caresser votre chat, à le prendre dans ses bras, et à respecter ses moments de repos. Un bon moyen de lui apprendre à respecter votre chat est de l’impliquer dans les gestes du quotidien : service de la pâtée, brossage, nettoyage de la caisse, etc.

Pour votre enfant, le chat est une peluche. Un peu de pédagogie vous évitera de vous retrouver avec un chat botté ou aux moustaches coupés ! Ou pire… « A force de tirer sur la queue de Bubulle, Matheo a fini par se faire griffer… vous imaginez la crise de larmes et mon angoisse ! », confie Estelle.

Surveillez votre chat sans vous angoissez

Hermoine (2)Rassurez-vous, le chat prend généralement bien conscience de la turbulence naturelle et pacifique des enfants. Il ne témoigne d’aucune agressivité envers les jeunes enfants ou les bébés. Le plus souvent, il retient ses griffes face aux tout-petits.

« Si c’est moi, c’est le coup de griffes assuré, mais avec la petite, Clovis est plus conciliant. », confirme Michel, imprimeur à Perpignan. Que cela ne vous empêche pas de les surveiller et de ne surtout jamais les laisser seuls tous les deux !

Votre chat tient plus que tout à son territoire. Il a besoin d’avoir un espace réservé : un bout de tapis ou de canapé, un panier, une pièce annexe (le bureau par exemple). Souvenez-vous… Il a aussi besoin d’un refuge pour retrouver le calme. Il faut expliquer à votre enfant que votre chat ne doit pas y être dérangé.

Mais aussi pour des raisons comportementales : chats et enfants ont besoin de règles et de limites pour grandir dans de bonnes conditions et s’épanouir.

Le chat serait bon pour la santé

Purdy et MindyDe très sérieuses études démontraient déjà que les possesseurs de chat présentaient moins de problèmes de santé. Grâce à l’effet relaxant et « bonne humeur » du chat. Des études récentes avancent même que les enfants élevés dès leur plus jeune âge en présence de deux animaux domestiques ou plus, ont deux fois moins de risques de développer des allergies ou de l’asthme. (Etude du Dr Ownby, directeur de la faculté de médecine de Géorgie – Etats-Unis)

Quelles sont les particularités d’un chat par rapport à un autre animal de compagnie ? C’est que c’est un félin. En d’autres termes, un chat décidera de faire uniquement ce dont il a envie. A contrario d’un chien, que l’on peut plus facilement éduquer. Très indépendant, il sait s’occuper lui-même, chasse quand il le veut et vient demander des câlins quand il en a envie. Si un chat ne veut pas venir sur les genoux de l’enfant, il ne viendra pas, quoi qu’on fasse ! Il est toutefois très doux et agréable. Attention quand même à son côté manipulateur et sournois. Les chats ont par exemple une ouïe très fine qui leur permet de reconnaître certains bruits. Veillez à bien expliquer à votre enfant que le chat n’est pas une peluche qu’on peut manipuler à loisir. Sinon, gare à ses coups de griffes !

Ce n’est un secret pour personne : la présence d’un chat est très apaisante pour son entourage. Son effet déstressant est valable pour tous les membres de la famille : le simple fait de caresser un chat réduit la tension artérielle, a une action bénéfique sur la fréquence du rythme cardiaque et diminue l’anxiété. Le ronronnement peut aussi entraîner la production de sérotonine, une hormone régulant le moral et la faim. Des bienfaits particulièrement utiles à un enfant sujet à l’anxiété ou confronté à des angoisses.

Que peut apporter un chat à un enfant ?

Susu (2)Le chat devient le refuge de l’enfant qui lui confie ses déboires, ses bonheurs. C’est ce qu’on appelle l’animal transitionnel. Ensuite, cela renseigne l’enfant sur sa propre vie : le chat aussi doit aller chez le médecin, avoir des vaccinations, manger, se faire brosser… C’est un miroir pour l’enfant. S’occuper d’un animal de compagnie permet aussi de prendre confiance en soi. Si on montre à l’enfant comment s’en occuper, il sera valorisé car il pourra faire quelque chose pour l’animal. Il est responsabilisé et acquiert une certaine assurance. Cela développe ensuite la psychomotricité. En particulier, la motricité fine : l’enfant va par exemple apprendre à tenir une brosse pour peigner le pelage de son animal dans le bon sens.

Dans le cas d’enfants handicapés, que peut apporter un chat ?

SusuQuel que soit le handicap de l’enfant, un animal peut aider. Particulièrement, les chiens, les chats et les lapins. Ils accompagnent les enfants dans leur handicap en les valorisant, en les mettant en confiance parce qu’ils réussissent à s’occuper d’eux. Les animaux de compagnie sont d’excellents stimuli. Ils peuvent aussi améliorer l’orthophonie : une zoothérapie pourra faire répéter des phrases à un enfant lorsqu’ils s’occupent ensemble de l’animal : « Mistigri se couche. Il boit. Il mange… ». En fait, l’épanouissement d’un enfant handicapé se fera plus facilement avec un animal.

Visiteurs / Visitors:
Orrom Informatique - Conception Sites Web

Conception Sites Web
Orrom Informatique
Puy l'Eveque