Feline leukemia virus (FeLV)

Misty

Encore appelée leucose féline, cette maladie est provoquée par un rétrovirus, le virus leucémogène félin (feline leukemia virus). C’est une maladie grave, à l’issue souvent fatale.

Ce virus n’est pas contagieux pour l’homme ni pour le chien

Ce virus n’est pas synonyme de FIV. C’est un autre virus (même s’ils sont de la même famille) et une autre maladie (même si les symptômes peuvent être similaires).

Il existe un vaccin contre le FeLV. Vacciner votre chat contre la leucose est une nécessité dès lors qu’il est amené à sortir.

La vaccination d’un chat déjà infecté est inutile

Un peu plus d’un tiers des chats contaminés sont capables de se débarrasser du virus après une phase d’infection d’environ 3 mois. Ils résistent ensuite à d’éventuelles ré-infections ultérieures. Un autre tiers environ verra l’infection poursuivre son cours et s’installer définitivement.

Enfin, le dernier tiers devient porteur latent, ces chats peuvent demeurer asymptomatiques durant plusieurs années jusqu’à ce que le virus, installé dans les cellules de la moelle osseuse, se réveille à l’occasion d’un stress. On estime qu’un porteur latent sur 10 finit par déclencher la maladie.

Un chat atteint de leucose excrète le virus toute sa vie. Il est donc contagieux pour ses congénères en permanence.

Contamination

Le FeLV se transmet très facilement par contact (prolongé) de chat à chat (léchage, morsure, urines), mais aussi de la mère aux chatons, par le placenta et le lait. En revanche, le virus a une très faible persistance dans l’environnement, de sorte que la contamination indirecte est très peu probable.

Les chatons et les jeunes chats sont plus sensibles au FeLV. Un chat peut néanmoins être contaminé à tout âge.

Les populations de chats sauvages et errants constituent un réservoir important du virus.

Symptômes

Déficience en globules rouges (anémie) accompagnée ou non d’un déficit en globules blancs (leucopénie) ce qui entraîne une défaillance du système immunitaire rendant alors le chat sensible à toutes sortes de maladies, notamment la FIP, l’hémobartonellose, les stomatites chroniques empêchant l’animal de s’alimenter, les uvéites (inflammation de l’oeil), le développement d’abcès…

La leucose peut aussi entraîner la formation de tumeurs cancéreuses : lymphosarcomes, leucémie

Enfin, chez les femelles non stérilisée, la leucose entraîne fréquemment des avortements.

Diagnostic

Il passe par la réalisation d’une prise de sang et d’un test par votre vétérinaire.

Ce test est réalisé en routine par votre vétérinaire, par exemple lors de l’adoption d’un chaton, ou de l’introduction d’un nouvel individu dans un effectif de chats sain.

Ce test recherche la présence du virus (et non des anticorps). Un porteur latent peut ne pas être dépisté. D’où l’intérêt de tester à nouveau quelques mois plus tard…

Traitement et prévention

Il n’y a pas de traitement efficace contre la leucose, même si l’emploi de l’interféron permet d’améliorer la survie des chats atteints. Votre vétérinaire ne peut qu’essayer de lutter contre les symptômes.

Sa prévention passe donc par la vaccination.

 

Chats avec ou l’autre de ces virus mortels ne doivent jamais être mélangés avec d’autres chats non positives, vous les condamnez potentiellement à une vie de souffrance et de maladie.

Orrom Informatique - Conception Sites Web

Conception Sites Web
Orrom Informatique
Puy l'Eveque